Est-ce que l'implant dentaire est remboursé par la mutuelle ?

Est-ce que l’implant dentaire est remboursé par la mutuelle ?

Une dentition en bonne santé permet de prévenir les caries, ainsi que les infections buccales. En effet, il a été prouvé que les dents en mauvais état favorisent certaines maladies, comme le diabète et les troubles de la vision. Lorsque le nombre de dents manquantes devient plus important, cela affecte non seulement la mastication, mais entraîne aussi le vieillissement du visage. Pour y remédier, les dentistes proposent généralement la pose de prothèse ou d’implant dentaire. Toutefois, ces deux techniques ont chacune leurs spécificités et surtout leur coût. L’implant est effectivement plus confortable et offre un meilleur rendu esthétique. Cependant, sa confection est plus chère par rapport à celle du prothèse. La question qui se pose est : l’implant dentaire est-il remboursé ou non par la mutuelle ?

Est-ce que la mutuelle rembourse l’implant dentaire ?

La pose d’implant dentaire permet de remplacer une ou plusieurs dents manquantes. L’implant comporte une vis en titane qui va servir d’ancrage à la dent. Après 2 ou 3 mois, il va se fusionner complètement à l’os de la mâchoire, et va devenir assez résistant pour supporter les effets de la mastication. La pose d’un implant dentaire nécessite une intervention chirurgicale simple, et se fait sous anesthésie locale. Grâce à la solidité de cette tige métallique, les dents remplaçantes sont très solides et définitives. LA CLINIQUE DE DENTUROLOGIE MARCEL LAVIGNE située à Sherbrooke est spécialisée dans la fabrication de prothèses dentaires, et le nettoyage des implants dentaires. Les débris de nourriture incrustés peuvent effectivement favoriser la formation de plaque bactérienne et endommager les implants.

Toutefois, la pose d’implant dentaire fait partie des opérations dentaires les plus chères, et implique un budget assez conséquent. De plus, les implants dentaires ne peuvent pas être remboursés par la sécurité sociale, puisqu’il s’agit d’une opération considérée comme hors nomenclature. Les tarifs sont libres et varient selon le professionnel. Par contre, il est tout à fait possible de faire jouer votre mutuelle santé si vous souhaitez vous faire rembourser pour votre implant dentaire.

Comment ça fonctionne ?

La mutuelle santé ne couvre qu’une partie du coût de la pose d’un implant dentaire. Toutefois, l’indemnisation varie en fonction du contrat. En effet, la mutuelle prend généralement en charge les remboursements qui ne sont pas couverts par la Sécurité Sociale. L’implant dentaire comporte trois éléments. Il y a :

– l’implant qui a pour fonction de remplacer la racine d’une dent ;

– le pilier qui se trouve dans l’implant :

– et la couronne qui est la partie visible prenant la place d’une dent.

Ces éléments ont chacun leur prix. L’implant coûte généralement entre 700 et 1500 €. Pour le pilier, cela varie de 100 à 250 €. Quant à la couronne, elle peut coûter entre 600 et 1000 euros, c’est pourquoi il faut prévoir environ 3 000 € pour la pose d’un implant dentaire. La mutuelle permet de couvrir les frais liés à l’implant et au pilier. Vous avez le choix entre deux types de formule : le forfait annuel et le pourcentage de prise en charge. Par ailleurs, le tarif de pose dépend aussi de la technique de pose de l’implant dentaire.

Quels sont les différents types de pose de l’implant dentaire ?

Il y a deux techniques de pose d’implant dentaire. En effet, le dentiste peut poser l’implant dans l’os de la mâchoire lorsqu’il s’agit de fixation en vis ou en cylindre. Pour cela, le praticien doit inciser la gencive afin d’accéder à l’os. Il faut également attendre 5 à 6 mois pour que la plaie cicatrise complètement et qu’il puisse poser le pilier qui va accueillir la prothèse. Par contre, si la pose consiste à remplacer les dents situées au niveau de la mâchoire inférieure ou la mandibule, l’implant doit être intégré sur l’os de la mâchoire puisque celui-ci est un peu court. L’opération se fait en une étape et cicatrise plus rapidement.

Scroll to Top