E cigarette : un bon moyen pour arrêter le tabac ou pas ?

by admin • February 6, 2014 • No Comments on E cigarette : un bon moyen pour arrêter le tabac ou pas ?

L’e-cigarette serait-elle une alternative efficace au tabac ? Cette question se pose bien souvent et on peine à trouver des réponses plausibles. Mais pour vous aider à y voir plus clair, voici le point sur ce produit qui connaît à ce jour un très grand engouement. Voici également quelques recommandations pour un sevrage tabagique réussi.

Note du 3 mars 2014 :  Efficace ou pas, la cigarette électronique semble avoir un effet avéré sur la consommation générale de tabac en France et ça c’est plutôt une bonne nouvelle !

shutterstock_137884262Outre son caractère de « phénomène de mode », sachant que les vapoteurs de l’hexagone sont au nombre de 500 000 à un million, et en dépit de la réticence que certains médecins manifestent, la cigarette électronique semble offrir  d’excellents résultats pour ce qui est du sevrage tabagique. Une première enquête, réalisée sur près de 657 fumeurs océaniens et parue en septembre dans « The Lancet », prouve une efficacité identique et même meilleure par rapport aux substituts nicotiniques, à l’issue de six mois. Mieux encore, parmi les fumeurs qui n’ont pas réussi à s’arrêter complètement, les amateurs de cigarettes électroniques étaient en plus grand nombre à diminuer leur consommation de moitié, comparé aux utilisateurs de patch. A vrai dire, plusieurs questionnements persistent en ce qui concerne la véritable nuisibilité de l’e-cigarette qui a émergé sur le marché il y a de cela seulement quelques années. De plus, certains professionnels craignent un effet d’incitation, en particulier auprès des adolescents, en relation avec le côté ludique de l’e-cigarette. Malgré cela, elle représente une véritable alternative au tabac.

 A l’égard de la concurrence de l’e-cigarette, les laboratoires pharmaceutiques optent pour la diversification. Mis à part le chewing-gum qui est désormais relevé d’une saveur acidulée, le patch ainsi que la pastille, les concepteurs on misé sur un nouveau produit commercialisé sur le marché. Il s’agit du spray nasal, supposé offrir un effet plus rapide si un manque venait à se sentir. Certes, ces substituts s’avèrent moins efficaces que les fameuses cigarettes électroniques. Cependant, ils présentent un atout non négligeable. En effet, lorsqu’ils sont prescrits par un médecin, ces genres de produits sont pris en charge à raison de 50 euros tous les ans, voire même jusqu’à une somme de 150 euros, notamment pour les femmes enceintes.

Comments